Mylene à Clermont

Posté par dominique le 6 mai 2009

Elle était attendue, elle n’a pas déçu. Mylène Farmer, telle qu’elle est, a régalé le Zénith d’Auvergne hier soir. Un show (chaud ?) millimétré et efficace.

Une demi-heure, ça peut être long. Quoi que. Pour faire monter la température, c’est pas mal. Ces fameux préliminaires… Trente minutes donc, de ola, de communion, d’attente, jusqu’à ce qu’elle soit prête, Mylène. Pour deux heures d’amour XXL. A plusieurs. C’était hier soir, dans un Zénith d’Auvergne blindé jusqu’aux cintres, chaud comme… ce que vous voulez !

Réveil fétichiste
Une scénographie impressionnante, une débauche de lumières, d’écrans, de guitares, de danses, de corps tissus au vent. « Toi que j’aime dis-moi quand ça ne va pas » ! Mais tout le monde semblait aller plutôt très bien. « Vous venez avec moi » ? La réponse est immédiate. Un énorme « bien sûr ». Mais l’invitation lancée, Mylène disparaît, pour réapparaître quelques minutes plus loin sur cette scène immense (175 m2), et comment dire, encore plus…« Appelle mon numéro  j’ai le sang si chaud » chante-t-elle désormais, enfilée dans une paire de cuissarde à vous réveiller fétichiste.« On a besoin d’amour XXL », et c’est tout un Zénith qui dit encore oui. Une tenue de scène, puis une autre. Des tubes qui s’enchaînent comme une carrière défile. Des moments d’émotion. Une mécanique parfaitement millimétrée, huilée. Un sacré spectacle, malgré tout.

Qui recommence ce soir.

Laisser un commentaire

 

LE LOTUS |
eilahdesign |
laperleipopette2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jardin de mes aurores
| L'envol
| DANSE avec les étoiles